Actualités

La necessaire refondation idéologique de la gauche... et de la droite ! par Claudy Lebreton

31 mar

imprimer

Lors des scrutins qui se sont tenus les 22 et 29 mars concernant les premières élections départementales, je voudrais, d’emblée, retenir trois éléments marquants de ce nouveau rendez-vous démocratique en France et en Côtes-d’Armor, mon département.

Le premier c’est d’abord l’abstention, ce mal qui depuis des années gangrène la démocratie et ronge notre société. Nos compatriotes, pour la plupart, aiment la politique, mais de nombreux s’en détournent peu à peu.

Ce n’est pas seulement en rendant le vote obligatoire et en comptabilisant le votre blanc que nous nous guérirons de ce véritable cancer. Certes, cela pourrait constituer un progrès, mais il faut éradiquer les racines de ce mal devenu insupportable pour notre démocratie et nos libertés.

Je suis persuadé que dans beaucoup de pays démocratiques du monde, il y a une crise de la politique qui s’est installée durablement Il s’agit de notre capacité collective à régler les problèmes de notre vie quotidienne, dans nos villes et nos villages. Nous n’y croyons plus pour une immense majorité sauf pour les « inclus » bien installés dans la globalisation et hyper connectés.

Les injustices sociales et humaines devenues insupportables, l’obscurantisme qui ne recule pas assez vite, l’exploitation des êtres humains par la finance et l’appât du gain, les inquiétudes environnementales qui pèsent sur notre planète, le fait religieux qui devrait relever de la sphère privée et bien d’autre facteurs, engendrent, la montée des populismes qui pourrait telle une déferlante nous engloutir à tout jamais.

Le second, j’y suis déjà, c’est la croissance du vote FN en France, dans toutes les régions désormais, aucune n’est épargnée. J’observe, loin de me rassurer, que ce développement existe dans la plupart des états de l’Europe, prenant des visages différents.

Il nous faut en combattre surtout et en premier les idées, les analyses et les propositions sur le plan idéologique, c’est à cette confrontation philosophique et politique, que les républicains attachés à nos valeurs, dans nos diversités partisanes, que nous devons collectivement nous astreindre car personne n’y survivra, ni la droite, ni le centre, ni la gauche.

Avec fermeté nous devons nous opposer aux pratiques d’intimidation et d’atteinte aux libertés individuelles lorsqu’elles existent et là, nous ne pouvons pas tergiverser.

Enfin, je voulais terminer sur la nécessaire et incontournable refondation idéologique de la gauche pour ce qui concerne ma sensibilité en sachant que la droite ne pourra pas non plus y échapper, pour ce qui la concerne.

En ouvrant les portes et les fenêtres, sans esprit de prééminence les partis de gauche doivent se parler, se confronter et proposer en invitant le peuple de gauche à prendre le pouvoir dans cet exercice de réflexion et de recherche de vérité.

Soyons là, présents mais sans esprit de système, d’abord personnellement comme citoyen, de nombreux mouvements sociaux se sont déjà organisés hors des partis, en dehors des syndicats, qui réfléchissent à la construction d’un nouveau monde, d’un nouveau projet politique qui changera peu à peu la société avec le temps, dans un exercice de démocratie renouvelée où le citoyen sera au cœur de cette nouvelle organisation de nos territoires peu importe leur qualification, mais d’abord investir vraiment nos lieux de vie pour agir, faire société, faire communauté de valeurs et d’engagements.

Pour ma part, j’y crois profondément et ce sera le sens de mon engagement personnel dans cette nouvelle étape qui s’ouvre, faite d’une nouvelle liberté à découvrir et à apprivoiser.

De nombreux rendez-vous nous attendent dans les jours à venir et j’en serai.

 

Claudy Lebreton

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre la conversation sur cet article en vous abonnant à son flux de commentaires .

Vérifiez votre commentaire

Prévisualisez votre commentaire

Ceci est une prévisualisation, votre commentaire n'a pas été publié pour l'instant.

En cours...
Votre commentaire n'a pas pu être publié pour la raison suivante :
Votre commentaire a été enregistré, il sera publié après validation par l'auteur. Poster un autre commentaire

Le texte saisi ne correspond pas à l'image, essayez de nouveau.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils seront soumis à l'appréciation de l'auteur avant publication.

« Le compromis : première étape de toute réforme ! | Accueil | UNE ABSENCE VOULUE »

La République des Territoires - Le Mag

Bienvenue dans la "République des Territoires", la partie "mag" – ou magazine – de mon site.

Cet Espace de réflexions et de débats, qui doit jouer le rôle « d’agitateur d’idées », propose des articles de fond sur la démocratie locale, l'organisation territoriale, la décentralisation, l'action des collectivités, les finances locales, etc.

Ouvert à tous, élus ou non, célèbres ou anonymes, chacun peut s’en saisir pour questionner, interpeller, proposer, faire valoir un point de vue sur ces thèmes. Mon rôle dans cette partie sera plus sûrement celui d’un « rédacteur en chef ».

Merci de vos contributions au débat !

Dernières contributions sur Le Mag

Publié dans La République des Territoires

Publié dans La République des Territoires, Politique

Publié dans La République des Territoires

Publié dans La République des Territoires, Vie locale

Vidéos

A Propos

Ouverture du marché avec Claudy Lebreton

A propos

Adhérent au Parti socialiste en 1975, devenu maire de Plénée-Jugon en 1977, je suis président du Conseil Général des Côtes d'Armor depuis 1997 ainsi que président de l'Assemblée des départements de France depuis 2004.

Logo Parti Socialiste

Me Contacter

S'abonner par email